CHAMPANGES Contact News Horaires : +33450734567

DIMANCHE 04 MARS 20H SALLE DES FETES CHAMPANGES

Pourquoi la CCAS vous propose ce spectacle ?

C’est un brillant solo burlesque, mené par une nouvelle figure du rire, Carole Fages. Il est adapté à tout public grâce à une situation familière, le bureau, et une partition gestuelle simple qui permettent facilement de s’identifier. Unirrésistible éloge de la catastrophe dans la tradition clownesque de Beckett, Max Linder, Chaplin ou Laurel et Hardy

Le spectacle

Cette charmante idiote est une secrétaire comme on en connaît tous. Son look trahit volontiers son emploi : veste et jupes droites, chignon.. Rien d’ostentatoire. Seules ses lunettes de couleur trahissent un brin de fantaisie.Employée modèle, elle est victime de son enthousiasme au travail. Le stress l’amène d’ailleurs à commettre de plus en plus de maladresses, jusqu’à se retrouver dans des positions incongrues. Elle redécouvre son corps, sa féminité, ses peurs qu’elle refrène volontiers d’ordinaire. Tout en évitant lesclichés, Carole Fages fait une critique féroce dumonde du travail, de cette recherche effrénde la performance à laquelle nous sommes tous condamnés et de l’aliénation qu’elleprovoque. Un spectacle ubuesque, drôle,parfois émouvant.des positions incongrues. Elle redécouvre soncorps, sa féminité, ses peurs qu’elle refrènevolontiers d’ordinaire. Tout en évitant les clichés, Carole Fages fait une critique féroce du monde du travail, de cette recherche effrénéede la performance à laquelle nous sommes tous condamnés et de l’aliénation qu’elle provoque. Un spectacle ubuesque, drôle,parfois émouvant.

L’artiste

Après s’être formée au jeu d’acteur aU conservatoire de Noisiel (77), Carole Fages débute sur les planches en interprétant aussi bien des auteurs contemporains que des comédies de boulevard. Cette approche du rirela pousse à entrer, en 2006, à l’école du Samovar (Bagnolet) pour mettre à jour son clown. Sa rencontre avec ClaireHeggen, égérie mythique du Théâtre du Mouvement, qui l’accompagne dans ce spectacle, la pousse à ouvrir son travaile au mime, puis à la marionnette. Sous le regard de ses maîtres, naît en 2012 une première forme courte A vau l’eauqui devient, un an plus tard, ce solo.

 

Toutes les actualités